SESSION D'ECHANGE ET DE RESEAUTAGE DES JEUNES DANS LA COMMUNE DE BUGENYUZI

Karusi- Bugenyuzi

 

Deuxième session de discussion et de réseautage sur les préoccupations économiques des jeunes tenue en date du 16 mars 2021 en commune de Bugenyuzi de la province Karusi. Les images suivantes illustrent le déroulement des activités.

 

     

         

        

                       

                    

                         

                           

                            

                         

                

           

                    

Travaux en groupe                                                         Travaux en groupe        

           

     Restitution des travaux en groupe                                                                                                             

               

                

               

                 

                                                                                           Photo de famille des participants à la session

           

         

           

La session a été une occasion des jeunes d'exprimer leurs préoccupation, les défis auxquels ils font face et échanger sur les alternatives et les voies de sortie. Ils ont insisté sur le manque de marchés d'écoulement des produits agricoles. ils donnent l'exemple de blé qui a connu une surproduction dans cette commune pendant la saison culturale A et qui reste dans les stocks des ménages suite au manque de clients.

cette situation est aussi évoquée pour la reproduction de porcs. Selon ces jeunes, la population de la commune Bugenyuzi commence à se désintéresser à ce type d'élevage. Les porcs engendrent beaucoup de porcins qui ne trouvent pas de preneurs. Ce qui devient un problème délicat.  

Les coopératives d'apiculture et de couture font quant à elles face au manque  de matériels de production et  de conservation. Les membres de ces groupements se lamentent de la carence de matériels dont ils ont besoin et une fois disponibles, ils sont très chers. Ils demandent la connexion  avec d’autres communes ou provinces pour  avoir des marchés.

Le financement de leurs projets est aussi une question casse-tête. Ici, ils parlent du manque de capacité requise pour pouvoir élaborer un projet bancable par la BIJE .Selon ces jeunes, cette institution financière qui leur est dédiée rejette souvent les projets proposés arguant qu'ils sont mal préparés. Ils recommandent qu'il y ait des sessions de formation sur l'élaboration d'un bon projet pour sortir de ce défi.

   

(0 votes)

Super User