METTRE EN PLACE UN CENTRE DE RECHERCHE ET DE PARTAGE DES RESULTATS

Soucieuse de contribuer à l’enrichissement et à  l’équilibre des données socio-économiques au Burundi ;  inspirer les décideurs et les initiatives au niveau local ; Ejo Youth Empowerment compte mettre en place un centre de recherche sur la paix et les jeunes au Burundi.

En dépit de riches expériences et assises des intervenants en paix et en développement au Burundi depuis 1993, le besoin de disponibilisation de données et d’adaptation contextuelle des interventions au contexte socio-économique changeant se fait toujours sentir. La promotion locale pour la paix et le développement communautaire nécessite avant tout une compréhension et l’interprétation commune des grands défis auxquels nous faisons tous face, ensuite l’identification de bonnes initiatives et les mécanismes d’accompagnements et de coordination nationale adaptés pour plus de résultats et d’impact. Nombreux sont ceux qui se lamentent du problème de chevauchement, d’approches plutôt contradictoires que complémentaires, de soucis de collaboration avec l’administration locale et autres handicapes faisant que malgré beaucoup d’intervenants, le changement n’est pas aussi visible qu’on l’espérait.

En plus de son volet de Study circle et d’activités éducatives, EYE compte :

  • Suivre de très près et informer l’évolution de la situation de la jeunesse burundaise,
  • Disponibiliser assez d’informations pour permettre aux décideurs et partenaires de prendre de décisions informées ;
  • fournir aux gens de l'information équilibrée et objective pour les aider à comprendre des problèmes, des options et/ou des solutions dans une situation donnée ;
  • Analyser les données et les bonnes pratiques en matières d’intervention au Burundi;
  • Eclaircir un problème ou cerner des possibilités ;
  • Faire avancer les connaissances sur les défis à la paix, les principaux problématiques et enjeux qui touchent les jeunes au Burundi ;
  • influencer et soutenir le développement de politiques, de programmes et de services publics.
  • Aider à déterminer comment et à quel moment engager les citoyens et les communautés dans la conception de plans de dissémination des connaissances et d'activités de sensibilisation du public.

Les recherches conduites devraient donc permettre, sur la base de leurs résultats, d'identifier et de documenter des pratiques efficaces et porteuses, de proposer des pistes d'action et d'intervention susceptibles d'éclairer les instances décisionnelles ainsi que les organismes qui interviennent auprès des jeunes ; favoriser le transfert et l'appropriation des connaissances par les différentes catégories d'acteurs interpellés; favoriser les échanges et les collaborations entre des chercheurs de différents milieux; favoriser une approche multidisciplinaire et intersectorielle, de diversifier et combiner les sources et les méthodes de recherche.

 L’AXE 3 concerne 4 volets.

  1. SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

Les recherches sur la santé et le bien-être permettront de relever les déterminants biologiques, comportementaux, environnementaux, sociaux ainsi que la disponibilité et l'accès aux services de santé. Aussi, depuis plusieurs décennies, la communauté scientifique insiste sur l'importance d'adopter une approche préventive plutôt que curative afin d'éviter les coûts humains, sociaux et économiques de la maladie et du mal-être.

La jeunesse a besoin de savoir vivre à une époque de grandes épidémies, du VIH-SIDA, du cloisonnement culturel…, l’impératif d'adoption de saines habitudes de vie et d'aménagement d'environnements sécuritaires, d’incitation des jeunes à éviter les dangers inhérents à certains comportements néfastes pour leur bien-être et leur sécurité, de faire face à la vulnérabilité psychologique de nombreux jeunes et se lancer dans la prévention et d'agir sur les problèmes de santé mentale des jeunes est plus qu’une priorité.

  1. PAIX ET DEVELOPPEMENT

Impliquer la jeunesse dans la consolidation de la paix et dans le développement suppose avant tout répondre d’abord à leurs besoins, se préoccuper de leur centre d’intérêts tout en favorisant l’accès équitable aux ressources et l'égalité des chances.

Ensuite, la recherche inspire sur les voies et moyens de les préparer à devenir des citoyennes et des citoyens compétents, créatifs, responsables, ouverts à la diversité et pleinement engagés dans la vie sociale et économique de la société.  Les différentes formes d'engagement ou de participation, qu'elles soient civiques, culturelle, bénévole ou volontaire permettent aux jeunes de renforcer leur sentiment d'appartenance et d'utilité dans la société tout en faisant bénéficier celle-ci de leur apport pour l'avenir

lls favorisent l'intégration des jeunes dans la collectivité, la prise de conscience des enjeux locaux, sociétaux et environnementaux et l'adoption de comportements responsables. Ils  participent également à l'établissement et au renforcement de relations intergénérationnelles et interculturelles harmonieuses. 

  1. EMPLOI ET ENTREPRENEURIAT

Offrir une meilleure compréhension des problématiques et enjeux qui y sont associés, de soutenir le gouvernement dans l'atteinte des objectifs relevant de l’emploi et l’entrepreneuriat de la politique jeunesse au Burundi est l’une des raisons de mise en place du volet recherche.

Nous nous concentrerons beaucoup plus sur :

  • L'entrée sur le marché du travail ou la création d’un emploi pour mener les jeunes vers leur autonomie ; les amener vers la vie active et vers l’accomplissement personnel ; inspirer l'intégration des jeunes sur le marché du travail ou en entrepreneuriat ;
  • Adresser les besoins des jeunes, leur potentiel et les connecter les uns les autres ou l’environnement professionnel ; étudier les conditions qui favorisent la création, la reprise d'entreprise et l'accès aux lieux décisionnels par les jeunes ; l'éclosion de l'esprit entrepreneurial et les idées innovantes qui en découlent sont essentielles à la création d'emploi et au développement des collectivités ;
  • Aborder les besoins des jeunes burundais sur base des mutations importantes du point de vue technologique, environnemental, socioéconomique et démographique, lieux décisionnels apparaît.
  1. DISSEMINATION DES CONNAISSANCES ET SENSIBILISATION

Le volet recherche va inspirer les activités de dissémination et de sensibilisation sur différentes thématiques sur la paix et le développement qui seront essentiellement caractérisées par des:

  • exposés à des conférences ;
  • Publications périodiques des articles ;
  • Des cadres de collaborations avec ces des medias et revues scientifiques ;
  • séances d'information aux intervenants; des activités éducatives ;
  • Activités de plaidoyer aux responsables des politiques; l'engagement des utilisateurs des connaissances dans l'élaboration et l'exécution des plans de dissémination ;
  • Des personnes ou des organisations influentes et crédibles auprès de chaque public cible (messagers)

La recherche permettra des messages devraient être clairs, simples, dynamiques et adaptés à chaque public (ex. membres de la communauté, décideurs, etc.);