PARTCIPATION EFFECTIVE DES JEUNES A LA CONSOLIDATION DE LA PAIX ET A LA COHESION SOCIALE.

La jeunesse et les organisations de jeunes peuvent jouer un rôle constructif dans la transformation des conflits auxquels ils font particulièrement face. Au Burundi et ailleurs, les  jeunes sont encore le « lien manquant » dans la réflexion sur la paix. Pourtant les jeunes sont à la fois acteurs et victimes  bien qu’ils constituent un potentiel énorme à la paix. Mieux informés, éduqués et encadrés, ils peuvent constituer une génération de promesse et non du danger. Ils peuvent apporter leur contribution aux bases pérennes de cohésion sociale, par le niveau local, les communautés et les familles. Ils pourraient prédire l’avenir en le créant eux-mêmes !

Cela suppose d’abord un engagement actif des jeunes. Et engager activement les jeunes pour la paix suppose avant tout les engager dans une perspective d’étude et d’analyse des causes profondes des conflits et des barrières imperméables du développement au Burundi dans le temps et dans le contexte. Mieux  analyser les communautés concernées par le conflit c’est influencer une auto-implication et auto-responsabilisation de la jeunesse et sa communauté mais aussi et surtout le recourt aux ressources et potentialités existantes nécessaires. Plus les jeunes et la communauté en général se sentent concernés, mieux ils adresseront eux-mêmes des initiatives communautaires rationnelles susceptibles de mener au changement qu’ils attendent. 

Sur ce, EYE croit fermement que les jeunes éclairés au sein des communautés peuvent démontrer une réelle capacité à se mobiliser et à proposer des solutions innovantes, non seulement aux problèmes qu’ils rencontrent, mais également aux défis concernant la société tout entière.

Si les jeunes sont informés et outillés ils peuvent être activement engagés. Si ensuite ils sont engagés, mieux ils seront suffisamment mobilisés. Mais les jeunes doivent surtout découvrir où résident leurs forces illimités, interdépendantes et complémentaires. C’est là la clé de voute de leur influence locale et leur efficacité. Leur supériorité numérique, leur spontanéité et flexibilité dans la mobilisation et leur vigueur physique, la possibilité d’exploitation des nouvelles technologies d’information et de la communication, l’internet comme les médias traditionnels, l’exploitation de la diversité de talents et potentialités énormes que regorge la jeunesse, leurs capacités à d’acquisition et d’utiliser les nouvelles compétences, leur attachement aux mêmes centres d’intérêts et l’unicité de la vision et la définition d’un avenir commun etc…, sont autant de potentialités encore dormantes ou moins exploitées  qui pourraient faire d’eux des citoyens conscients, critiques et ouverts, responsables et capables de réfléchir de manière constructive à leur place et à leur rôle dans la société et surtout favoriser des approches holistiques et multidisciplinaires. 

La considération des réalités locales, le recourt au « savoir » et « savoir – faire » local, EYE et les jeunes croient conduire l’exploitation des nouveaux chemins et espaces que les jeunes utilisent en faveur de la paix en l’occurrence: l’art, la culture, le sport, le cyberespace, les médias sociaux et les nouvelles technologies.

C’est par ces angles encore moins exploités, sous une approche participative et inclusive, que les communautés peuvent elles-mêmes apprendre à faire face aux défis majeurs, inspirer des initiatives claires et dynamiques chez la jeunesse pour s’attaquer de la promotion des valeurs positives de respect et de dialogue ; de la manipulation et l’intolérance politique ;  de l’exclusion et les inégalités socio-économiques des jeunes ; des divisions et discriminations régionales et ethniques ; de la promotion d’un état de droit en faveur des jeunes et certains groupes vulnérables etc…

Par cet AXE, EYE ouvre ainsi un cadre et un processus continu de plaidoyer au niveau local et international en faveur de la participation et de la considération de la jeunesse pour la paix au Burundi. Les Jeunes sont des citoyens responsables qui ont le droit de participent aux efforts nationaux de sauvegarde de la paix, d’alerte et de réponses rapides aux risques d’escalade de conflits ou d’atrocités et qui ont surtout le droit d’être associés, d’informer et de collaborer avec les autorités administratives et autres instances de prise de décisions comme des PARTENAIRES à part entière dans des décisions dont les retombés les concernent et ainsi ils  constitueront de GARANTS incontournable de la paix, de la sécurité et du développement. EYE encadre d’ores et déjà les jeunes entant que responsables principaux de l’avenir de leurs concitoyens. EYE croit que c’est à travers les jeunes que pourra se construire une paix durable en Influençant  positivement sur la recherche de la paix  et la prévention des conflits dans leurs spécificités. Si le gouvernement et les autres partenaires investissent en les jeunes, pour faire d’eux de vrais artisans de la paix, des acteurs pour la paix, nous aurons tous jeté les bases d’un avenir meilleur à ce beau pays.

Enfin, cet AXE accorde l’importance au Renforcement  des FEMMES en tant qu’acteurs de la promotion de la paix et  pense qu’elles doivent particulièrement jouer un rôle d’influence en faveur de la cohésion sociale, du dialogue communautaire, du vivre ensemble et le développement du potentiel des jeunes femmes, leur participation politique et leur accès aux instances de prise de décisions. Les femmes devraient aussi créer des espaces protégés  pour l’autonomisation de leurs consœurs et les associer à l’évaluation de leurs besoins sociaux- économiques.